Mission de la Croix-Rouge luxembourgeoise au Sri Lanka

Un bilan après dix ans

Christophe Dupont, délégué international de la Croix-Rouge luxembourgeoise, est retourné en octobre dernier au Sri Lanka où, il y 10 ans, après le passage du tsunami, il avait coordonné la construction de près de 800 maisons, dans le cadre d’un projet de reconstruction. Objectif de cette mission : évaluer l’impact à long terme de ce programme. Rappelons qu’à l’époque, la Croix Rouge luxembourgeoise, avec son homologue belge et d’autres acteurs humanitaires avaient, outre la reconstruction de logements, entrepris également de nettoyer les plages et offrir, à la population de Beruwala, une bourgade située à 35 km de la capitale Colombo, un soutien psycho-social, ainsi que de restaurer des moyens de subsistance afin le lui permettre de reprendre une vie normale. C’est ainsi que pour relancer le secteur de la pêche, un chantier naval a été créé à Banda Aceh, où ont ensuite été construits, équipés, et mis en service 17 bateaux traditionnels (labi-labi), permettant ainsi aux familles de pêcheurs de disposer à nouveau d’un moyen de subsistance. Un de ces bateaux permet de nourrir de quatre à cinq familles. Une usine de production de glace a également vu le jour, ce qui permet d’étendre la zone de livraison du poisson.

Hier matin, lors de la conférence de presse organisée à cette occasion, Christophe Dupont a tenu à souligner qu’ : «Il y a peu de mots pour traduire l’émotion profonde de ces retrouvailles avec ceux avec qui j’ai partagé des moments forts. Chacune de mes visites de maisons a été l’occasion de recevoir les remerciements profonds de la part des familles». La mission qu’il a réalisé est très importante, car elle a permis de recueillir de nombreuses informations, tant au niveau technique (matériaux, statique, durabilité, adaptation au climat), qu’au niveau urbanistique (impact du lieu d’implantation, organisation de la vie sociale), ou social (adéquation aux habitudes et usages culturels), qui contribueront à améliorer encore davantage les actions futures du Mouvement international de la Croix-Rouge au niveau de la reconstruction post-urgence.

Il est clair que tout ceci n’aurait pas été possible sans l’élan de générosité qui a suivi cette catastrophe. Les collectes organisées auprès du grand public, les dons émanant d’entreprises, et la participation du Ministère de la Coopération avaient permis de rassembler une somme de... 3.900.000 euros !

La Croix-Rouge luxembourgeoise, forte de ses milliers de bénévoles et de ses plus de 1.900 professionnels, poursuis ses multiples actions visant à améliorer les conditions d’existence des personnes vulnérables, et pour ce faire, elle a besoin d’une générosité qui soit à la hauteur de son engagement.

A bon entendeur... Salut !

www.croix-rouge.lu.

I.P.I

Ivano Iogna Prat : Dienstag 16. Dezember 2014