Kultur

Letzter Eintrag : 8. Dezember.

Chefs-d’oeuvre inoubliables de Lucien Clergue

Et « Wishes come true », plein d’autres artistes en sus…

… du plus haut niveau, faut-il préciser, tant photographes que peintres, chacun valant déjà per se largement le déplacement ! Et même l’unique sculpteur est loin de démériter. Où cela ? Où les « wishes », les souhaits vont-ils, viennent-ils donc ? Où se réalisent-ils ? Eh bien, cette fois en tout cas, c’est à la Galerie Clairefontaine (1), dont vous conviendrez, amis lecteurs, depuis le temps que nous la fréquentons, qu’elle est une sorte de Mecque luxembourgeoise des beaux-arts. Sa directrice consacre cette fois (...)

>> mehr

»Den Griechen ist schwindelig geworden«

Im Gespräch mit Mikis Theodorakis – Über die Krise, die Harmonie, die Musik und einen neuen Film über sein Leben

Der Film »Dance, Fight, Love, Die«, den Asteris Koutoulas aus 30 Jahren Ihres Lebens extrahiert hat, ist das cineastische Werk eines Freundes. Erkennen Sie sich wieder? Oder fehlt Ihnen etwas Wichtiges?
Ich erkenne einen Teil von mir wieder, vor allem den musikalischen. Reich an Handlung, ist der Film insgesamt eine große Arbeit. Ich fand viel über meine Beziehungen zu anderen Menschen, zu den Kollegen und Freunden. Diese meine Beziehungen erscheinen in einem milden, freundlichen und einfachen (...)

>> mehr

Les créations singulières de Gérard Cambon

Nombre de reconnus spécialistes d’art moderne « bien informés », juge que les oeuvres appréciées du commun des mortels comme belles, émouvantes, ou simplement jolies, voire ludiques, n’appartiennent pas au domaine de l’art. Ils se trompent, bien entendu. Libre à eux de me traiter de béotien, dépourvu de cette culture artistique savante qui leur fait admirer un tas au milieu d’un bac de sable, ou un carré traversé de quelques traits de couleur sans autre signification que celle du marché ou du nom de (...)

>> mehr

Hoher Besuch aus dem Sternenstädtchen

Kosmos-Legende Krikaljow eröffnet Sputnik-Ausstellung in Luxemburg

Erste ISS-Bewohner: Sergej Konstantinowitsch Krikaljow, William Shepherd und Juri Pawlowitsch Gidsenko (v.l.n.r.) ____________________________________
Mit dem Start des ersten sowjetischen Satelliten »Sputnik 1« am 4. Oktober 1957 begann vor 60 Jahren das Zeitalter der Raumfahrt. Der Sputnik war das erste künstliche, von Menschenhand geschaffene Objekt, das die Erde verließ und in eine orbitale Flugbahn um die Erde einschwenkte. Knapp einen Monat später startete die Sowjetunion den »Sputnik 2«, (...)

>> mehr

Armand Strainchamps : Paintings

Ce jeudi 26 octobre j’ai raté le vernissage d’une exposition de peinture à la Galerie Nosbaum & Reding (1). Disons que ce n’est en soi pas très grave, puisque je n’apprécie guère ce genre de semi-mondanités et préfère en général déguster l’art en toute tranquillité comme un bon «voyeur-des-jours-suivants». Sauf qu’il y a des exceptions, et celle-ci en était une, car déjà le surlendemain je regrettais mon absence du 26. En effet, en commençant samedi 28 à préparer ce papier sur ma visite, je me rendis compte que (...)

>> mehr

Kurt Spurey, Edith Wiesen et Claude Schmitz

La Galerie d’art Orfèo1, fondée par Susy Ciacchini il y a plus de vingt-cinq ans, expose de nouveau aujourd’hui trois artistes dont l’un m’était inconnu, l’autre connue à peine et le troisième une vieille connaissance. Ce dernier est surtout un « habitué » de la galerie, où j’ai pu déjà admirer ses créations en 2002, 2004, 2005, 2007, 2011, 2014, 2015 et en juin-juillet 2017. Je parle du brillant orfèvre et designer en joaillerie d’art
Claude Schmitz,
qui fut pour moi, dès notre première rencontre en 2007, une (...)

>> mehr

Jörg Döring : Liquid Pop

Le revoilà à la Galerie Schortgen Artworks (1), le peintre, graveur, collagiste de talent et maître es techniques mixtes et Pop art de Düsseldorf, Jörg Döring! Voici déjà dix-huit ans, donc depuis 1999, qu’il nous revient encore et encore, d’abord tous les deux à trois ans, puis de plus en plus fréquemment. La période maîtresse du Pop art a beau avoir été située par la critique au XXe siècle, notre poly-artiste rencontre toujours autant de succès et, vu la qualité de son ouvrage et son aisance souveraine (...)

>> mehr

Le rayon vert

La Galerie Clairefontaine(1) nous offre en ce début d’automne pour ainsi dire le chant du cygne ou, pour ceux qui ont des bons yeux, le rayon vert des Photomeetings Luxembourg 2017. En tout cas, moi, j’y ai trouvé mon compte d’épate et, franchement, vous auriez tort de ne pas en profiter, amis lecteurs.
Pour commencer, dans l’espace 1, place Clairefontaine, nous retrouvons de nouvelles créations du photographe
Hiroyuki Masuyama,
qui avait déjà enchanté notre été 2015 avec ses «remakes» (...)

>> mehr

Kaddour Hadadi (HK), l’homme qui a (écrit) Le coeur à l’outrage

Lorsqu’un camarade, mieux, un grand ami, m’offrit il y a quelques semaines un petit roman écrit par un certain HK, dont il me dit que je lui en dirais des nouvelles, comment ne pas taire mon scepticisme, mon avalanche de bouquins à lire et le remercier avec chaleur? Aussi, ramené chez moi après ce déjeuner sympa entre vieux copains, accoffrit-il sur le librodrome(1) de mon coffre à livres à côté de mes autres lectures en attente de passer sur ma table de nuit après la fin d’une série de douze romans (...)

>> mehr

La mer au Luxembourg avec Caroline Wehrmann et Ellen van der Woude

Et autant vous le préciser tout de suite, amis lecteurs : c’est à Luxembourg ville, à la Galerie Schortgen Artworks (1), que vous pourrez accéder aujourd’hui à de ravissants panoramas sur la magie de la mer, grâce aux lumineux tableaux de Caroline Wehrmann et aux quasi-frémissantes sculptures d’Ellen van der Woude. C’est en effet des immensités symphoniques et des pépites précieuses de cet univers qui recouvre la majeure partie du globe, que nos deux artistes viennent extraire pour nous nombre de (...)

>> mehr

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 |...