En musiques et en chansons

Sur son nouveau CD, Périples, édité par Homerecords (www.homerecords. be), Photis Ionatos propose six nouvelles compositions sur des textes du poète Aki Roukas et huit compositions sur des poésies d’Homère, Constantin Kavafis, Sotiris Tsambiras, Nikiforos Vrettakos et Michel Tanner. L’approche de l’action poétique à travers l’expression musicale, a toujours été pour Photis Ionatos la priorité, l’épicentre et l’engagement de sa conduite artistique. Sotiris Tsambiras, poète de l’exil, décrit avec beaucoup de clairvoyance l’inlassable œuvre de déconstruction de la nature et le dérisoire effort de l’homme à vouloir garder intactes les choses qui, par définition, s’érodent et se transforment. Nikiforos Vrettakos, cet immigré d’intérieur, explore avec sa lampe solaire le cosmos et règle avec dédain ses comptes avec Apollon, le dieu-solaire. Aki Roukas, vivant en résidence surveillée, a beaucoup inspiré et ému le compositeur avec les magnifiques textes de son dernier recueil « Lumière d’Obscurité ». Ce périple musical est poétique est de toute beauté.

Au tout début du XIXème siècle existait à Mexico, la capitale de la Nouvelle-Espagne, un théâtre nommé le Colisco. Petit peuple, bourgeois, hidalgos s’y côtoyaient dans une atmosphère bruyante et colorée. Ce public, venu applaudir les opérettes à succès fraîchement arrivées de la métropole ibérique, n’en réclamait pas moins, à grands cris, que l’on jouât, aux entractes, les Sonecitos de la Tierra, c’est-à-dire de la musique du pays, de la terre mexicaine. A l’aube des luttes d’indépendance, cette musique prenait une valeur symbolique : la tradition populaire mexicaine se libérait de deux siècles de vie coloniale et s’écartait du modèle espagnol. Le Mexique métis, à la recherche de son identité, trouvait à s’affirmer dans un langage musical où se mêlaient inextricablement les éléments amérindiens, européens et africains. Le « son » apparaissait comme une création possédant enfin un caractère propre qu’il devait d’ailleurs préserver jusqu’à nos jours. Malgré ces caractères communs, le « son » est une pièce instrumentale et vocale, originairement destinée à la danse. Le « son » varie selon les régions du Mexique. Il fleurit surtout dans les villes et villages tropicaux du sud de l’état de Veracruz, des terres chaudes du Michoacán et du Guerrero, de l’état de Jalisco, et enfin dans la région Huastèque. La Huasteca, territoire montagneux à la végétation exubérante et tropicale, regroupe pour l’essentiel les états d’Hidalgo, et San Luis Potosi, ainsi que le nord de l’état de Veracruz. Les Huastèques, ethniquement apparentés aux Mayas, l’habitaient avant la conquête. Leur brillante culture s’insérait dans la vaste civilisation mésoaméricaine, mais fut constamment menacée par de rudes voisins Chichimèques et Aztèques. De nos jours, leur population est dans la grande majorité « mestiza » et vit très pauvrement des ressources d’une agriculture peu développée, basée sur le maïs, le haricot et la canne à sucre. Le son Hasteco, présenté sur ce CD, est d’un singulier raffinement. Il est interprété à l’occasion des fêtes populaires, bals ou mariages, par des musiciens généralement semi-professionnels. Le CD Mexique, l’art disparu du violon Huastèque (FA5621) a été publié par Frémeaux & Associés (www.fremeaux.com).

Je reviens chez Homerecords le temps de vous proposer un CD exceptionnel : Rhythm and Breath, du duo Auster Loo. Ce duo belge, composé de Lydie Thonnard (flûtes) et Simon Leleux (darbuka) nous livre un premier album de compositions toutes personnelles. Dialogues entre flûte et darbuka, entre l’aérien et le percussif, entre un désir de retour aux sources et une soif d’écrire pour aujourd’hui, les treize titres de cet opus tissent autant de passerelles qui invitent à la découverte.

Des années 60 à 70, Michèle et Christian Stalla furent les témoins discrets du cabaret phare de St Germain-des-Prés, L’Ecluse. A travers son récit Autour de l’Ecluse, publié dans la collection Cabaret chez L’Harmattan (www.librairieharmattan.com), Christian Stalla retrace fidèlement ce qu’il a vu et entendu dans les coulisses de ce petit tremplin, haut lieu des expressions des arts de la scène. Comme Le Tabou, le fut pour Juliette Gréco dans l’après-guerre existentialiste, L’Ecluse est indissociable de Barbara en ces années pré-soixante-huitardes. Parmi les artistes de l’Ecluse, citons : Léo Noël, Léo Ferré, Brigitte Sabouraud, France Olivia, Mouloudji, Michèle et Christian, Serge Lama, Gribouille, François Béranger, les militants de Mai 68, Claude Vinci, François Parot, Jean Vasca, Dominique Grange, Colette Magny...

Je vous propose de vous téléporter en novembre 1766. Abandonnée enceinte à dix-huit ans par le baron de Beaumesnil, Adélaïde de Villars sera condamnée au couvent par son père si ses dons de musicienne ne lui offraient un refuge. A l’Académie royale de musique, où les femmes sont sous la seule autorité du roi, mais hors la loi, elle sera admise. Elle remplace au pied levé la grande chanteuse d’opéra Sophie Arnould et triompha sous le nom de Melle Beaumesnil, espérant ainsi attirer l’attention de son amour perdu. Ce rêve l’aide à affronter le quotidien, la jalousie de Sophie, les rivalités, les manoeuvres, les protecteurs qu’il faut bien s’assurer. Adélaïde séduit le duc de Chartres, dont elle attend un enfant, mais tandis que le destin de l’Opéra bascule avec l’arrivée de Glück qui ambitionne de révolutionner l’art lyrique, tous ses espoirs s’écroulent. Pour trouver sa vraie vocation, Adélaïde devra accomplir sa vocation : composer. De chant et d’amour de Virginie Tharaud, publié chez Jean-Claude Lattès (www.editions-jclattes.fr), est un superbe roman. Virginie Tharaud est Premier prix de chant et de piano de la Ville de Paris, soeur du pianiste Alexandre Tharaud. Elle est née dans une famille où tous cultivent les gènes de la musique, du chant et de la danse. Chef de choeur du Conservatoire de Fontenay-sous-Bois, professeur de piano, elle a animé de nombreuses chorales en milieu scolaire avant de prendre la tête du Chœur « Mi Majeur ».

Michel Schroeder

mardi 4 juillet 2017