Consulat du Portugal, un calvaire pour les usagers

Plus de trois mois d’attente pour obtenir un rendez-vous

L’OGBL est alerté depuis quelques mois par un nombre croissant de ressortissants portugais résidents au Luxembourg sur le fait que le délai d’attente pour obtenir un rendez-vous auprès du Consulat du Portugal en vue du renouvellement de leurs cartes d’identité, de leurs passeports ou pour demander une procuration oscille actuellement entre trois et quatre mois. Cette situation est incompréhensible, sachant qu’au premier semestre, le délai d’attente était d’un mois.
Afin de comprendre les raisons de ces délais d’attente et ce qui est ou sera fait pour remédier à cette situation, l’OGBL avait demandé une entrevue auprès du Consul général du Portugal au Luxembourg.

Cette entrevue a eu lieu récemment. Le Consul Manuel Gomes Samuel y a fait savoir que le Consulat manque actuellement de personnel. Il y aurait une pénurie de fonctionnaires ainsi qu’une pénurie de personnel au standard téléphonique.
Les services consulaires emploient 13 personnes alors que, parallèlement, ils enregistrent 148.000 ressortissants portugais vivant au Luxembourg. Les effectifs ne suivent visiblement pas le nombre croissant de ressortissants portugais enregistrés sur le territoire. Par ailleurs, la situation est aggravée par des raisons de maladie et de congé de maternité.

Le Consul a informé l’OGBL qu’il avait déjà adressé deux demandes au ministère des Affaires étrangères du Portugal afin de renforcer ses effectifs de cinq fonctionnaires, mais qu’à ce jour, il n’a reçu aucune réponse. Il a également expliqué que pour toute nouvelle embauche, même temporaire en vue de combler un poste vacant, il a besoin de l’autorisation de Lisbonne, qui doit par ailleurs lancer un concours de recrutement. Le prochain concours d’embauche n’est prévu que pour février 2020.

Aux 148 000 résidents portugais inscrits au Grand-Duché, s’ajoutent quelque 10,000 Portugais supplémentaires en provenance des pays frontaliers, qui se rendent également chaque année au Consulat du Portugal au Luxembourg. Chaque fonctionnaire y reçoit en moyenne 20 à 25 personnes par jour et accomplit environ 500 actes consulaires par mois. Le Consulat du Portugal au Luxembourg propose des heures d’ouverture plus larges que les autres consulats portugais dans le monde : 40 heures par semaine au lieu de 35 (suivant un système de rotation flexible du personnel, de façon à ce qu’il ne fasse pas d’heures supplémentaires).

L’OGBL rappelle qu’il y a 30 ans, lorsque seulement 60.000 ressortissants portugais résidaient au Luxembourg, le Consulat du Portugal comptait encore 19 employés. L’OGBL ne comprend pas pourquoi les services consulaires ne disposent, aujourd’hui, plus que de 13 employés, alors que la communauté portugaise a plus que doublé.
L’OGBL considère que l’état des services consulaires n’est pas acceptable, ni soutenable, car il peut avoir des conséquences dramatiques pour de nombreux citoyens portugais, en compromettant des voyages ou bien encore des relations civiles et commerciales. Il s’agit d’une situation scandaleuse qui ne peut plus durer.

Ainsi, l’OGBL compte intervenir au plus vite auprès du gouvernement portugais et du président de la République du Portugal pour exiger que des efforts soient entrepris d’urgence afin de renforcer les effectifs du Consulat du Portugal à Luxembourg, et ainsi résoudre cette situation insupportable pour les usagers et les fonctionnaires.
L’OGBL rappelle que la communauté portugaise au Luxembourg a envoyé en 2018 des fonds de l’ordre de 111,9 millions d’euros au Portugal. Les ressortissants portugais vivant au Luxembourg seraient-ils devenus des citoyens de seconde classe pour les autorités politiques à Lisbonne ?

Communiqué par le département des Immigrés de l’OGBL

jeudi 10 octobre 2019