Kultur

Neuester Eintrag : 27. März.

Le printemps chez Schortgen

Le printemps n’a, selon toute apparence, aucune envie de se laisser troubler par les ennuis de santé de l’espèce humaine, et s’est permis après un bref prologue ensoleillé une ouverture tout à fait dans les temps et un petit coup de gel. Certes, l’humeur n’est pas vraiment à la fête en cette fin mars 2020 et ce d’autant moins que parmi tant d’autres lieux, les galeries ont dû fermer, elles aussi. Ainsi devrons-nous «faire avec», faire preuve de philosophie et attendre un moment afin d’accéder de nouveau à (...)

>> mehr

JKB Fletcher, ses découvertes… et les nôtres

À commencer par sa biographie, qui est particulièrement significative, et vous comprendrez vite pourquoi, amis lecteurs. JKB Fletcher est né en 1982 à Solihull, dans les Midlands occidentaux anglais. En 2006 il obtient un Bachelor of Fine Arts du Duncan of Jordanstone College of Art and Design à Dundee, Écosse ; puis s’est installé en Australie, où il a réussi à s’établir sur la jeune et dynamique scène artistique de Melbourne. Dès lors il s’est fait connaître par de nombreuses expositions (...)

>> mehr

Voyage dans l’espace-temps avec «Timeless Tales II»

Belle excursion dans ces «Contes hors du temps» et autres univers parallèles, que Madame Paris, directrice de la galerie Cultureinside (1), nous propose aujourd’hui à travers les tableaux de Marcin Owczarek, Adam Martinakis et Miss Aniela, véritable bouquet d’art digital, de collages et photographie! En effet, ainsi que l’annonce le titre, ce n’est pas au service de la réalité que ces artistes mettent leur créativité, mais de l’imaginaire, du surréel et du fantastique, tels que leur symbolisme reflète (...)

>> mehr

Quiproquos, Trumpismes et belles Florentines…

... ou comment bien se marrer en arrivant trop tôt rue Beaumont ! Mais reprenons dans l’ordre. Si le mail d’information de la galerie m’invitait à une expo du peintre italien Giovanni Maranghi et du sculpteur français Gérard Cambon, le carton officiel d’invitation au vernissage ne mentionnait plus que Maranghi. Tiens, me dis-je, Cambon se sera dédit. Ça arrive. Aussi, imaginez ma surprise, en entrant ce jeudi 13 dans la Galerie Schortgen (1), de ne pas reconnaître l’artiste qui attendait les (...)

>> mehr

À s’asseoir sur ses lauriers on finit dans les ronces

Aucun écrivain, poète, peintre ou autre artiste contemporain ne peut vraiment prétendre à une originalité ou créativité complète. Tous sont plus ou moins directement ou subconsciemment redevables à tous ceux qui les ont précédés. Je tiens depuis des années une liste de mes réflexions que je pense originales, et il arrive même que mon canard en publie quelques-unes. Or, en me corrigeant, j’en ai découverte une juste à temps qui avait déjà été formulée. Lorsque j’avais 20 ans, je pensais avoir tout à dire, et (...)

>> mehr

»Ons Schueberfouer«

Winterliche »Fouer«-Atmosphäre im Stadtmuseum

Noch bis Ende März kann im »Lëtzebuerg City Museum« der Stadt Luxemburg die interessante Ausstellung »Ons Schueberfouer« besichtigt werden, welche in diesen Wintertagen ein wenig »Fouer-Flair« in die Gemüter der Besucher bringen soll. Abseits des alljährlichen sommerlichen Rummels Ende August auf dem Limpertsberger »Glacis« bietet sich die Gelegenheit, in aller Ruhe und mit ein wenig Abstand etwas tiefer in die Geschichte sowie die Traditionen und das Wesen des größten Volksfestes in der Großregion (...)

>> mehr

Die »Bûche de Noël« im Laufe der Zeit

Spätestens wenn die alljährlichen Weihnachtsmärkte allerorts eröffnen, kündigt sich traditionsgemäß Weihnachten an und die Menschheit freut sich auf das anstehende Fest. Viele freuen sich allerdings besonders in unseren Regionen auch auf die schmackhafte Kalorienbombe »Bûche de Noël«, oder die »Büsch« schlechthin, welche bei keinem Festmahl fehlen darf. Sie gibt es inzwischen in unzähligen Variationen und dem Einfallsreichtum der Konditoren sind keine Grenzen gesetzt.
Optisch erinnert das Gebäck an ein (...)

>> mehr

Samuel Levy : symphonie fantastique, opus…

Quel opus ? Je n’en sais fichtre rien. En tout cas pas le célèbre opus 14, inspiré à Berlioz par sa frustration amoureuse pour Harriet Smithson jouant Ophélie dans l’Hamlet de Shakespeare. Notez, pour un zeste d’Ophélie, je ne dis pas non, ne fût-ce que à cause d’un certain romantisme floral fantastique, sans doute, mais aucunement dramatique ! Ce que nous pouvons découvrir aujourd’hui aux parois de la salle principale du MOB-ART-studio (1) rayonne, tout au contraire d’une exubérance joyeuse et d’une (...)

>> mehr

Le triangle magique de Jhemp Bastin

… vers une poésie qui s’ignore ?

Sans aucun doute peu commun ! Je dirais même plus, peu commun, confirmerait l’autre Dupond(t), auquel je couperais la parole aussi sec en précisant : exceptionnel ! Où a-t-on en effet déjà vu l’exposition d’un sculpteur sur bois succéder dans la même galerie à celle d’une peintre n’ayant à priori aucun point commun, ni d’objet, ni de style, ni de genre avec lui, être présenté dans la presse sous le même titre ? Bel esprit de continuité dans la différence et de suite dans les idées à la Galerie Simoncini ! (...)

>> mehr

Jörg Döring : des Bis sans fin ?

Cette fois j’ai longuement hésité avant de me hasarder dans cette nouvelle présentation, en fait la énième du peintre, graveur, collagiste de talent, ainsi que maître es techniques mixtes et Pop art de Düsseldorf, Jörg Döring. Il se peut en effet que bon nombre parmi vous commencent à connaître son travail par coeur... Ou bien ? Après mûre réflexion, c’est le « Ou bien » qui l’a emporté dans mon esprit, parfaitement conscient que l’un ou l’autre parmi vous pourrait n’avoir découvert notre journal que (...)

>> mehr

-10 |...