Kultur

Letzter Eintrag : 28. März.

Humain, tragiquement humain… ou la Sombre Célébration de Cédric Delsaux

Photos : © Cédric Delsaux tous droits réservés
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Une fois de plus, après nous avoir gâtés cet hiver avec les splendides créations photographiques d’Alvin Booth, Fanny Weinquin, la charmante galeriste de la Wild Project Gallery (1), nous plonge avec Cédric Delsaux dans une exposition de sombres (oui, lui aussi) personnages au silence hurlant. Sa photographie est d’une opulence aussi baroque que parfaitement schizophrène. Je dis bien schizophrène, car dans ses mises en scène sans grand décor, (...)

>> mehr

Travail et beauté plutôt que guerres et conquêtes

Pieter Brueghel II, dit le Jeune : « Conversion de Saint Paul », Musée Villa Vauban _________________________________________________
Même parmi ceux qui s’intéressent un peu à la peinture et chez qui Brueghel évoque un grand nom de la Renaissance flamande, comme van Eyck, Bosch, van Dyck, Vermeer ou Rubens, peu savent qu’il s’inscrit dans une prolifique famille de peintres, dessinateurs, miniaturistes et graveurs(1) couvrant près de deux siècles(2). N’est-il pas normal que moi, amis lecteurs, le (...)

>> mehr

»Flieg, Gedanke…«

»Va‘ pensiero, sull‘ ali dorate« (Flieg, Gedanke, auf goldenen Schwinge)
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Mitten in den Kämpfen des Risorgimento, der nationalen Bewegung für die Befreiung Italiens vom weltlichen Joch des Papstes und der Fremdherrschaft der Habsburger und Bourbonen, fand am 9. März 1842 an der Mailänder Scala die Uraufführung von Giuseppe Verdis Oper »Nabucco« statt. Die Italiener verstanden sofort, daß der Chor der sich nach Freiheit sehnenden Hebräer sich auf das Risorgimento bezog. Die Besucher stimmten (...)

>> mehr

Un printemps Villa Vauban avec les héritiers de Jérôme Bosch

Jan Brueghel l’Ancien : Junon aux enfers ____________________________________________________________
Soit, on n’y est pas encore tout-à-fait, au printemps, mais cela ne saurait tarder. Et comment mieux s’y préparer qu’en s’offrant une promenade à travers le parc de la capitale, puis celui du Musée d’art de la ville de Luxembourg, Villa Vauban(1), pour aboutir enfin au musée lui-même, où l’on vous a préparé une exposition peu commune ? Aux cimaises de sept salles d’exposition, vous attend en effet (...)

>> mehr

Fascinations du voyage

Pascal Gertsch a exercé en qualité de médecin généraliste jusqu’en 2009. A la suite de son père, il a accompli de nombreuses missions humanitaires, notamment au Burkina Faso. C’est en 2012 qu’il a découvert la Mongolie pour la première fois, dans le cadre d’une mission humanitaire. Chaque année ses pas le conduisent dans ce pays fascinant, aux paysages de grande beauté, aux populations accueillantes. Au fil des années il est devenu spécialiste de plusieurs pays africains, ainsi que de la Mongolie. Il (...)

>> mehr

Quelques réflexions hivernales

Rien n’est jamais acquis, hormis le passé.
L’un des plus graves syndromes de l’homme contemporain pourrait être représenté par un âne courant derrière une mangeoire de foin accrochée devant son museau et fuyant une branche enflammée attachée à sa queue. Appelons-le syndrome du « foin-devant-feu-derrière », ou FDFD.
Chez les sages, les différences causent l’harmonie, chez les sots la guerre,.
Je déplais aux uns et je plais à d’autres ; je n’y suis pour rien. Et même si le prince m’aime avec toute sa cour, je ne (...)

>> mehr

L’avant-hier, l’hier et... David Russon

My sister Lucy ________________________________________________
Bien que David Russon soit un vieil habitué de la rue Wiltheim, je viens seulement de le découvrir ce samedi 4 février après une lugubre trotte sous un ciel plombé et une pluie battante. C’est par conséquent la première fois que j’aurai le plaisir de vous présenter cet artiste inclassable. Mais comment ai-je pu rater ses expositions de 2003, 2007 (2x), 2009 et 2011 ? Je l’ignore. Quoiqu’il en soit, il n’est jamais trop tard pour... Et ce (...)

>> mehr

« Viva Cuba ! » hier et aujourd’hui… rue du St. Esprit

Voilà une belle manière de commencer 2017, ai-je pensé en souhaitant la bonne année à Marita Ruiter, ce samedi 21 janvier au rez-de-chaussée de l’espace 2 de sa galerie, cette belle Galerie Clairefontaine(1) que vous connaissez désormais si bien ! Aussi, quoique le vernissage de la double exposition « The cuban revolution » et « Cuba » ait déjà eu lieu deux jours plus tôt, l’ambiance était franchement festive. Ayant franchi la porte vitrée vers 15,30 h, heure où à près de 300 Km d’ici, au Théâtre Sébastopol de (...)

>> mehr

Corine Ko : jeunesse et féminité

Je t’ai apporté des bonbons
Une fois de plus, mon amour de l’art et le temps libre, que m’offre mon état de retraité, modeste compensation aux inconvénients de l’âge, m’entraîne à me promener à Luxembourg ville, où j’aime écumer les musées et les galeries d’art. Ceci étant dit, personne ne s’étonnera de me retrouver en ce glacial samedi de mi-janvier au 24, rue Beaumont, où est censé avoir lieu le vernissage d’une exposition de la talentueuse artiste peintre Corine Ko à la Galerie d’art Schortgen (1). Mais il (...)

>> mehr

Rubens (1577-1640) versus Rembrandt (1606-1669)

Rubens war Katholik, Rembrandt Protestant. Diese beiden Gegensätze bilden den Rahmen für einen Teil der Kunst dieser beiden seltenen Genies.
Im Jahre 1517 hatte der Mönch Martin Luther seine 95 Thesen in Wittenberg veröffentlicht. Bald darauf folgte die katholische Gegen-Reformation (Konzil von Trient, 1543-1563). Davon wurde auch die Kunst beeinflusst, die den nun tief geschwächten Katholizismus verherrlichen sollte. Die religiöse Spaltung war so groß, dass sie Religionskriege erzeugte, – bis zum (...)

>> mehr

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 |...