Kultur

Letzter Eintrag : 8. Dezember.

Intrigues palpitantes pour polars réussis

Le lieutenant de police Phoebe MacNamara est la meilleure négociatrice de tout Savannah. Libérer des clients pris en otages lors d’un hold-up ou convaincre un forcené de relâcher son épouse et ses enfants constitue son lot quotidien. Elle ne redoute rien ni personne, menant de front un métier éprouvant, sa mère agoraphobe et sa fillette surdouée de sept ans, Carly. Mais lorsque Phoebe elle-même est agressée dans sa propre maison par un assaillant qui dissimule son visage, son assurance vacille. Devant (...)

>> mehr

»Museumsfest« in Luxemburg

Am letzten Märzwochenende lädt d’stater muséeën – die Vereinigung der Museen und Kunstzentren in der Stadt Luxemburg zur ihrer zur Tradition gewordenen Tage der offenen Tür ein. Es ist die 12. Ausgabe des Museumsfest und findet am Samstag, dem 28. März und Sonntag, dem 29. März statt.
Das Wochenende bietet die Gelegenheit, durch die Sammlungen der großen staatlichen und städtischen Museen zu schlendern, und die Sonderausstellungen des Frühlings zu sehen; zu entdecken, was Vergangenheit und Gegenwart (...)

>> mehr

Simon Nicholas & Giacomo Costa

Cette fois, dans l’es­pa­ce 1 de la galerie Clairefontaine(1), nous plon­geons de plein pied dans la cité des hommes... et des voitures, des gratte-ciels, places, rues, halls, rassemblements, foules, salons, réceptions, expos et festivités. Artiste britannique qui a étudié à la Bath Academy en 1973-74 et à la Camberwell School of Art de 1974 à 1977, Simon Nicholas
peint la métropole, plus pa­tiente que frénétique, plus parterre que poulailler, dont il s’inspire bien davantage qu’il ne la dépeint (...)

>> mehr

Oeuvres récentes de Jean Fetz

Je connaissais somme toute assez peu le travail de l’artiste peintre Jean Fetz, dont je n’avais eu jusqu’à présent que l’occasion d’admirer quelques tableaux lors d’expositions collectives du LAC (Lëtzebuerger Artisten Cercle, dont il est membre fondateur), notamment en 2005 beim Engel (rue du Marché aux poissons), à la chapelle du plateau du Rahm et à Strassen, ainsi qu’en 2006, de nouveau au Rahm. Lui-même, je ne l’avais rencontré qu’en passant, ici et là ; aussi, est-ce avec un réel plaisir que j’ai (...)

>> mehr

Catéchismes

Ce fameux hasard - que jamais un coup de dés n’abolira - fait parfois bien les choses. Deux ouvrages parus récemment nous invitent à penser un autre monde : « La double pensée »(1) de Jean-Claude Michéa et le « Second manifeste pour la philosophie »(2) d’Alain Badiou. Deux ouvrages profondément différents. Deux auteurs que tout oppose. Proudhon et Orwell hantent les écrits de l’un. Platon et Mao se rencontrent dans les textes de l’autre. Sans doute inspiré par la force évocatrice de ses initiales, J.C. (...)

>> mehr

« Nous sommes tous

Giulio-Enrico Pisani dédicacera son dernier livre

Au salon du livre du 26ème festival des Migrations, des cultures et de la citoyenneté à Luxembourg-Kirchberg – LuxExpo – samedi et dimanche 14 et 15 mars Giulio-Enrico Pisani dédicacera son dernier livre « Nous sommes tous des migrants », Éditions Schortgen 2009, 12 EUR.
Cette oeuvre épistolaire est le fruit d’un échange entre Giulio-Enrico Pisani (Luxembourg) et Jalel El Gharbi, (Tunisie), Anita Ahunon Munoz (France), Laurent Mignon (Luxembourg-Turquie) et Afaf Zourgani (Maroc) sur le thème de (...)

>> mehr

L’amour est dans le pré

Jérôme Cames de retour chez Schortgen

Ce que j’aime retrouver chez les véritables artistes et notamment chez les peintres, c’est leur faculté à se renouveler, à se remettre en question, à faire participer le public, auquel ils présentent et destinent leurs oeuvres, à leur poétique existentielle, sans pour cela sacrifier l’originalité de leur style. Jérôme Cames est indiscutablement de ceux-là. Et la différence qu’il marque aujourd’ hui vis-à-vis de sa dernière exposition que j’ai pu admirer chez Schortgen(1) il y a trois ans(2), est (...)

>> mehr

Béierdeckelsgespréicher 2

Lëtzebuergeschen Kabaret mam Jay Schiltz, Rol Steichen, Pascal Granicz

Stell der vir, et si Wahlen an du hues keng Wiel, keng aner Wiel, wéi wielen ze goen. An ënnert all deene verwielte Politiker, déi ze wielen sinn, as keen, deen ze wiele wir. Esouguer deen Auserwielten huet keng aner Weil, wéi sech nach eng Kéier wielen ze loossen. Schwiereg Zäiten fir Wieler ouni Wiel.
Keng Wiel an desen Zäiten och fir Kabarettisten. Mir mussen et einfach maachen. D’Alternativ wir, se gewäerden ze loossen. An dat wir och keng Wiel. Deemno hu mir eis Wiel getraff. Ob et fir eng (...)

>> mehr

Peter Möbus

Atmosphères au Centre Culturel Français(1)

La peinture de Peter Möbus est-elle figurative, abstraite, ou... bien ? Figurative, sans doute, du moins au départ, à l’envol, mais ce qu’elle représente ne figure point ou en tout cas pas exclusivement ce que perçoivent les yeux du peintre : paysages marins, côtiers, ciels tempétueux ou champs où rode la mémoire des morts insensées. Ses tableaux ne montrent pas non plus ce que le spectateur pourrait apercevoir à sa place. Non, à l’instar de J. M. William Turner ou du photographe Philip Seelen,(2) Peter (...)

>> mehr

En pays de littérature

Tout lecteur un tant soit peu curieux, redécouvrira avec un réel plaisir l’œuvre de Georges Duhamel, publiée aux Editions Omnibus. Le premier volume a été publié sous le titre Chronique des Pasquier et comporte les livres suivants  : Le notaire du Ha­vre  ; Le jardin des bêtes sau­vages  ; Le désert de Biè-vres  ; Les Maîtres  ; Cécile par­mi nous  ; Le combat con­tre les ombres  ; Suzanne et les jeunes hommes  ; La passion de Joseph Pasquier. Le second volume, portant le titre Vie des martyrs et autres récits des temps (...)

>> mehr

... | 1520 | 1530 | 1540 | 1550 | 1560 | 1570 | 1580 | 1590 | 1600 | 1610